J’ai toujours été passionnée par les félins.   
Un jour, j’ai trouvé mon bonheur grâce à une belle rencontre avec Mme Jablonski( directrice    du club du bombay et du burmese américain en France ).    
Quel bonheur quand mes doigts glissèrent dans la fourrure soyeuse à souhait d’un burmese   
et puis ….. Quelle surprise de découvrir un caractère si câlin   
même envers une personne inconnue.   


Le coup de foudre….   

et me voilà avec une seule envie…   
devenir l’heureuse propriétaire de ce petit être si fascinant.   
Le temps a passé et aujourd’hui grâce à une dame merveilleuse (merci Dominique) j’essaie   
d’élever ce chat unique qui me passionne toujours autant.   
Alors, attention !!! burmese un jour, burmese pour toujours….à vos risques et périls   

Paola   

Un peu d’histoire avec l’Origine de la race :   

Le burmese américain est une race de chats, originaire de Birmanie et développée   
aux États-Unis à partir des années 1930. Ce chat de taille moyenne est caractérisé   
par sa robe sépia. Il se différencie de son homologue anglais essentiellement   
par son visage et ses yeux ronds.   

En 1930, un marin américain ramène à San Francisco une chatte de   
Birmanie : Wong-Mau, dont la robe couleur noisette montrait de légères variations dans   
l'intensité de la couleur, plus forte aux extrémités (pattes, queue, tête)   
sans toutefois porter le patron à pointes.   
Wong-Mau est achetée par le docteur Joseph Thomson.   
Une autre version de l'histoire considère que Joseph Thomson a directement   
ramené Wong-Mau de Birmanie.   
Le docteur effectua plusieurs croisements avec des chats d'origine thaïlandaise et   
notamment un siamois sealpoint afin de reproduire la robe de Wong-Mau.   
La Cat Fancier Association (CFA) reconnaît la race en 1936. Les premiers burmeses   
sont importés au Royaume-Uni au début des années 1950 et reconnu par le   
Governing Council of the Cat Fancy (GCCF) en 1952.   

A la fin des années 1950, le programme d'élevage avec les siamois stoppa, et les   
éleveurs américains de burmeses considérèrent que leur race n'admettait qu'une   
seule couleur : le seal sepia, aussi appelé sable ou également zibeline en France,   
c'est-à-dire génétiquement le noir sépia.   
Dans les années 1970, le type du burmese américain se renforça : le visage s'arrondit,   
comme les yeux et le front, le corps devient cobby ( carré). Jusqu'en 1984,   
les burmeses bleus, chocolat et lilas sont inscrits dans une race à part par la CFA,   
les mandalays, tandis que la TICA les reconnaissaient comme burmeses.   
Les différences entre le burmese type américain et le burmese type anglais   
deviennent trop importantes et deux races sont à présent   
reconnues : le burmese anglais et le burmese américain.